marketing performer

Le magazine online pour les e-marketeurs

Le Jardin des Fleurs met le bouquet sur ses services

Ljardin des fleurse Jardin des Fleurs, groupe Flora Nova, recentre ses activités sur le digital. Après une refonte de son site internet il y a à peine un an, le fleuriste spécialisé dans les fleurs coupées passe à la vitesse supérieure en mettant en place un service Click & Collect. Dès novembre, 10 magasins situés en région bordelaise seront  équipés de ce nouveau dispositif avant d’être généralisé à  l’ensemble du réseau en 2015.

La création du site Internet aura été la première graine plantée dans le jardin du fleuriste pour  enrichir le parcours d’achat du consommateur. Mais dès novembre, l’enseigne spécialisée dans les fleurs en libre-service reprend ses initiatives digitales : désormais les clients  pourront bénéficier du service Click & Collect dans une dizaine de magasins en province. Le consommateur pourra réserver en ligne puis retirer son bouquet dans la boutique la plus proche. « Notre priorité était de proposer un service accessible les jours fériés et le week-end. En tant que spécialiste des fleurs – produits périssables – nous dépendions de Chronopost ; il ne livre pas pendant ces périodes. L’e-réservation permettra de réaliser des ventes additionnelles sur ces créneaux horaires », explique Charlotte Séjourné, responsable digitale au sein du Jardin des Fleurs. « En plus des critères de rapidité et de disponibilité des produits qui nous ont conduits à choisir ce dispositif, il fallait désengorger les flux pour optimiser la gestion de préparation des commandes de nos franchisés ».

Une avancée qui devrait permettre de grignoter quelques parts de marché et de devancer les enseignes telles que Monceau, Happy Fleur ou au Nom de la Rose qui ont déjà mené l’offensive sur la Toile. Mais pas question de marcher sur les plates- bandes des pure-players, déjà fortement implantés et reconnus sur la sphère. En 2013, l’enseigne comptait plus de 2 millions de clients par an et commercialisait 55 millions de tiges venues annuellement. « Grâce à ce service, notre chiffre d’affaires Internet devrait augmenter de près de 30% autour des occasions de fêtes, de deuil, de mariage ».  Le Jardin des Fleurs vient ainsi étoffer son maillage sur l’ensemble du territoire et offre une nouvelle expérience d’achat à ses consommateurs.

Pari du digital relevé auprès des franchisés            

Pour autant, si le dialogue semble si facile aujourd’hui auprès des franchisés, la bataille a été longue. «Il a fallu éduquer nos franchisés et les rassurer pour les amener à apprivoiser le client multicanal. L’apparition des mini-sites locaux, les formulaires et de devis en ligne les ont définitivement conquis et fait sauter les derniers freins. Ils organisent leurs promotions et les animations sur leur site dédié ». Dans sa lancée, le Jardin des Fleurs prévoit d’optimiser son application afin de renforcer la proximité avec ses clients. Prévue au premier semestre 2015, elle devrait intégrer la fonctionnalité Click and Collect, un mode de paiement et la géolocalisation. «En parallèle, nous allons équiper chaque fleuriste d’un iPad afin d’accompagner les amoureux des fleurs dans leurs choix de composition ».

En attendant, l’enseigne continue à arroser les pousses de son jardin : elle réoriente ses campagnes de communication sur ses produits, mène une politique d’achat de mots clefs, et intensifie sa présence sur les réseaux sociaux (Facebook et Pinterest). Le Jardin des Fleurs sème ses graines et récolte des points de contacts sur tous les canaux…

Mots-clés :
Lire aussi:

Journaliste :


Cet article a été rédigé par :


Hélène Leremon

Son credo ? Elle est convaincue qu’il existe une plateforme e-commerce, une technologie, un outil CRM, ou une stratégie qui mène au succès d’une place de marché, d’une enseigne, d’une marque.


email twitter google +

Laisser un commentaire


*

 caractères disponibles.