marketing performer

Le magazine online pour les e-marketeurs

Intelligence artificielle : Julie Desk lève 2,5 millions d’euros

julie deskJulie Desk, l’assistante virtuelle à Intelligence Artificielle qui gère les agendas et les rendez-vous, annonce une nouvelle levée de fonds de 2,5 millions d’euros auprès de SIDE Capital, Entrepreneur Venture et SAAS Lab. La start-up projette ainsi de doubler la performance et la qualité de l’automatisation de Julie Desk, et accélérer son implantation dans les pays anglo-saxons.


Grâce à cette levée de fonds de 2.5 millions d’euros, Julie Desk va poursuivre ses investissements dans l’Intelligence Artificielle dans le but de doubler la performance et la qualité de ses algorithmes dans les 12 prochains mois. L’objectif principal consiste à intensifier son appropriation au sein d’entreprises de taille intermédiaire et de grands comptes, tout en continuant de délivrer un service infaillible. En permettant aux professionnels en entreprise de gagner en temps et en efficacité, Julie Desk entend devenir le référent de la transformation des entreprises et du développement de lieux de travail innovants. Il y a un an, déjà, Julie Desk avait pu recruter de nouveaux profils et structurer son activité, permettant l’intégration de son assistante virtuelle à Intelligence Artificielle au sein des grands comptes.

En effet, Julie est un nouveau genre d’employé à Intelligence Artificielle qui gère automatiquement l’agenda professionnel de son utilisateur : Julie planifie, organise, annule, crée des événements professionnels, envoie des invitations… Grâce à un algorithme d’apprentissage, Julie s’adapte aux préférences et habitudes de l’utilisateur. Pour déléguer une tâche à Julie, il suffit de la mettre en copie des emails. Julie échange ensuite avec le ou les interlocuteur(s) en question et planifie les rendez-vous en se basant sur le calendrier et les préférences de l’utilisateur. Ce dernier est toujours en copie, pour rester informé des possibles changements. Julie remplit automatiquement son agenda. La start-up travaille déjà avec des grands groupes de l’assurance, de la banque, du retail, des spiritueux… Cette nouvelle levée de fonds va lui permettre de pérenniser la relation avec ces entreprises et développer de nouvelles collaborations, notamment sur les marchés anglo-saxons.

Lire aussi:

Journaliste :


Cet article a été rédigé par :


Hélène Leremon

Son credo ? Elle est convaincue qu’il existe une plateforme e-commerce, une technologie, un outil CRM, ou une stratégie qui mène au succès d’une place de marché, d’une enseigne, d’une marque.


email twitter google +

Laisser un commentaire


*

 caractères disponibles.